SÉANCE 6 COURS DE DIOULA

1. Introduction:

Cette leçon est consacrée à « l’habituel ». L’un des aspects de la conjugaison en Dioula. C’est quoi l’habituel ? « L’habituel » correspond à un temps de la conjugaison du Dioula de Côte d’Ivoire qui exprime les actions que nous effectuons par habitude, par principe ou occasionnellement. Il peut s’agir de simples habitudes quotidiennes, de reflexes acquis par expérience, de recommandations, de valeurs morales ou spirituelles, de coutumes ou traditions, de situations imposées par notre condition d’être humain, etc.

2. Première structure

La structure correspondant à l’expression de l’habituel est la suivante : Sujet + bɛ (auxiliaire) + objet + verbe

N

maro

domun

Sujet

aux

objet

verbe

Je

riz

manger

« je mange du riz »

Penda

fani

feere

Sujet

aux

objet

verbe

Penda

pagne

vendre

« Penda vend des pagnes »

Ali dɔgɔcɛ

nɔnɔ

min

Sujet

aux

objet

verbe

Ali cadet

lait

boire

« Le cadet d’Ali boit du lait »

Exemples suivis explications :

(1) Youssouf bɛ seli. Youssouf prie

(2) Coulibaly tɛ sogo domun

Coulibaly ne mange pas de viande

Dans le premier exemple, le message implicite que l’on veut véhiculer est : « Youssouf est musulman et il effectue ses prières quotidiennes comme tout bon musulman ». Et non : « Youssouf est en train de prier ».

Dans le deuxième exemple, le message est beaucoup plus clair : Coulibaly a pour totem la viande ou Coulibaly a arrêté de manger de la viande depuis un certain temps.

Ci-dessous des circonstants utilisés lors des échanges nécessitant l’emploi de « l’Habituel »

« Bɛɛ » correspond à « tous », « toutes », « tout »

Lon bɛɛ

Tous les jours

Lon bɛɛ, silamanw bɛ seli

Tɛnɛn bɛɛ

Tous les lundis

Tɛnɛn bɛɛ, a bɛ baara kɛ

Kalo bɛɛ

Tous les mois

Kalo bɛɛ, Mahamane bɛ a ka sara ta

San bɛɛ

Tous les ans

San bɛɛ, a bɛ mɔntɔrɔ kula san

Le « O » placé entre une forme dupliquée du circonstant traduit « Chaque »

Lon o lon

Chaque jour

Lon o lon, Awa bɛ gwa kɛ so kɔnɔ

Tɛnɛn o tɛnɛn

Chaque lundi

Tɛnɛn o tɛnɛn, n bɛ kafe min daraka la

Kalo o kalo

Chaque mois

Kalo o kalo, Kadi bɛ a fakɛ saman wari la

San o san

Chaque année

San o san, a bɛ saga san seliba la

Juman o juman

Chaque vendredi

Juman o juman, a bɛ taga misiri la

« Dɔw » placé après un circonstant de temps traduit le caractère « occasionnel ou aléatoire » des actions décrites

Tuman dɔw

Souvent, parfois

Tuman dɔw, Mahamane tɛ domuni kɛ terefɛ

Wagati dɔw

Par moment

Wagati dɔw, Adam bɛ kini ni tennan domun

Sinyɛn dɔw

Quelques fois

Sinyɛn dɔw, a tɛ taga baarakɛyɔrɔ la

Tuman caman

Très souvent

Tuman caman, n bɛ kafe min baarakɛyɔrɔ la

Les circonstants peuvent être placés avant ou après l’action décrite. * Tuman dɔw, Coulibaly tɛ dumuni kɛ terefɛ * Coulibaly tɛ domuni kɛ terefɛ, tuman dɔw

3. Deuxième structure

La disposition des éléments constitutifs des phrases que nous avons étudiées plus haut ne s’applique qu’aux verbes transitifs (qui impliquent nécessairement l’emploi d’un objet). Pour les verbes intransitifs (employés sans objet), on aura la structure suivante : Sujet + auxiliaire de l’inaccompli + verbe

N bori

Je

aux

courir « je cours »

Penda

Kuman

Penda

aux

parler

« Penda parle »

Musa tericɛ

Yala

 — 

Moussa ami

aux

se promener

« L’ami de Moussa se promène »

Pour obtenir les formes négatives de ces phases (transitives et intransitives), on utilise l’auxiliaire « tɛ » qui est l’opposé de « bɛ ».

3.1. Exercice :

Traduire les phrases suivantes.

  1. L’ami de Siriki mange la banane

  2. Le petit frère de la femme de Moussa vend des oignons

  3. L’élève apprend le dioula

  4. Mon père ne conduit pas de voiture

  5. Madou ne porte pas de chemise

  6. Le fils du chauffeur chante

  7. Ali cultive du mil

  8. La mère de mon ami prépare la nourriture

  9. Mon professeur ne danse pas

  10. Les enfants jouent au ballon.

3.2. Exercise:

Répondre à ces questions

  1. Adamaden bɛ mun kɛ lon bɛɛ ?

  2. Silamanw bɛ lɛsogo domun wa ?

  3. Youssouf bɛ seli sinyɛn joli tere kɔnɔ ?

  4. I bɛ seli misiri la lon bɛɛ wa?

  5. I muso bɛ gba kɛ lon bɛɛ wa ?

  6. A bɛ daraka domun wagati jumɛn ?

  7. I bɛ mun kɛ lon bɛɛ sɔgɔma ?

  8. Baarakɛlaw bɛ baara kɛ lon bɛɛ wa?

  9. Lakɔlidenw tɛ taga lakɔliso la lon jumɛn ?

  10. Silamanw tɛ dɔrɔ min wa ?

  11. Sɛnɛkɛlaw bɛ baara kɛ biro kɔnɔ wa ?

  12. Faransikaw bɛ julakan fɔ wa?

  13. Adamaden bɛ domuni kɛ sinyɛn joli tere kɔnɔ?

  14. Silamanw bɛ seli sinyɛn joli tere kɔnɔ ?

  15. Mahamane bɛ baara kɛ sinyɛn joli lɔgɔkun kɔnɔ ?

  16. I tɛ baara kɛ lon jumɛn?

  17. Sunkalo la, i bɛ dumuni kɛ wagati jumɛn?

  18. Vakansi la, i bɛ taga mini tuman caman ?

  19. Abijankaw bɛ mun domun tuman caman?

  20. Farafinw bɛ den caman kɛ, tunyan wa wuya ?

Tableau 1. Vocabulaire
Abijankaw

Les Abidjanais

aider

dɛmɛn

banane

baranda

chanter

dɔnkirila

cultiver

sɛnɛ

farafinw

Les Noirs

faransikaw

Les Français

jouer au ballon

balɔntan

mil

sanyɔn ou nyɔn

nourriture

domuni

oignon

jaba

préparer

tobi

sunkalo

mois de ramadan

tunyan

vrai (vérité)

vakansi

Vacances

wuya

faux (mensonge)