SÉANCE 43 COURS DE DIOULA

LÉÇON 43 : KALANSEN BI NAANI NI SABA

BARO : KIBAROYA

An balema cɛman n’a musoman An sila hɛrɛ la, Ala ye tere nɔgɔya. Ayiwa, kibaroya min bɛ yen k’a lase a ma, o ye ko bolokɛninden kelen tɛ se ka bɛlɛkisɛ ta ; ko flanan kisɛden kelen tɛ se ka yɔrɔ flan ka gbɛ; ko kɔnɔw jɛnin le bɛ biii fɔ ; ko mɔgɔ kelen tɛ se ka faso baara kɛ ; ko an ye an bolo di ɲɔgɔn ma ; mɔgɔ ma bɔ mɔgɔ la, siya ma bɔ siya la ; ko an ye kɛlɛkɔrɔw ban an ni ɲɔgɔn cɛ ; ko an ye don da kelen fɛ ka jɛ ka baara kɛ walasa faso ye taga ɲɛ ka kunnawolo ; ko an ye an ya kanw fɔ k’o sɛbɛcogo kalan. N’o kɛra, jamana bɛ diya, faasodenw tɛ na kɔngɔ, minnɔgɔ tɛ n’an minan fana, ayiwa an bɛɛ bɛna langafiya sɔrɔ.

Tableau 1. Vocabulaire :
Ala

Dieu

a

pron. 3e pers. sing

an

nous

aw

vous

ayiwa

alors, eh bien

baara

travail

balema

parent

ban

finir

biii

idéophone, bruit

bolo

main

enlever, sortir

être

bɛɛ

tous

entre

cɛman

mâle, viril

da

porte

diya

agréable

don

entrer

fana

aussi

faso

patrie

fasobaara

travail de la patrie

fasodenw

citoyens, peuple

flan

balayer

flanan

balai

dire

par

gbɛ

rendre propre

hɛrɛ

la paix

jamana

pays

s’unir

jɛnin

unis, regroupés

ka

aux.

ka

connectif

ka

pour

kalan

lire

kelen

un, une

kibaroya

nouvelle

kisɛden

brindille

ko

dire

kunnawolo

honorer

kɔngɔ

avoir faim

kɔnɔw

oiseaux

kɔrɔw

anciennes

faire

kɛlɛ

guerre, querelle

kɛra

faire+acc

la

dans

langafiya

repos, tranquilité, paix

lase

annoncer

le

présentatif

ma

nég

ma

postposition

min

qui

mina

attrapper

minnɔgɔ

soif

musoman

femelle

mɔgɔ

personne

na

marque futur

ni

et, si

o

ça, cela

o

les

se

pouvoir

sila

passer la nuit+acc

siya

race, ethnie

sɛbɛ

écrire

taa

partir

telenna

passer la journée +acc

nég.

walasa

fin que

ye

aux

ye

être

yen

là

yɔrɔ

endroit

ŋɛ

devant

ɲɔgɔn

les uns, les autres

Mots composés à partir d’un adjectif +le suffixe d’abstrait

Nɔgɔ+ya

facilité, simplicité

Gbɛlɛ+ya

cherté, difficulté, pauvreté

Jugu+ya

méchancete

Ɲuman+ya

bonté, générosité

Bon+ya

la grandeur

Kunfin+ya

ignorance

EXERCICE

  • Certaines personnes aiment la facilité

  • La méchanceté est un mauvais comportement

  • Dieu recommande la bonté

  • L’ignorance est une maladie

  • La grandeur de Dieu ne peut être expliquée

Réponses
  1. Nɔgɔya ka di mɔgɔ dɔw ye.

  2. Juguya ye jogo jugu ye.

  3. Ɲumanya ka di Ala ye.

  4. Kunfinya ye bana ye.

  5. Adamadenw tɛ Ala ya bonya lɔn.

    • Adamadenw tɛ se ka Al ya bonya ɲafɔ

Mots composes a partir d’un nom+le suffixe de l’abstrait

Denya

l’enfance

Denmisɛnya

l’enfance

Mɔgɔya

la civilité (l’humanisme)

Musoya

la féminité ou le fait d’être une femme

Cɛya

la masculinité ou le fait d’être un homme

Dioulaya

le fait d’être Dioula

Farafinya

africanité (le comportement ou l’attitude africaine)

EXERCICE

  • L’enfance est agréable

  • Ce monsieur à une attitude de blanc (européen)

  • En Afrique, le fait d’être une femme n’est pas facile

  • Ce monsieur est très humain

Réponses
  1. Denya ka di

  2. Tubabu jogo / hakili bɛ cɛ nin na.

  3. Musoya ka gwɛlɛ farafina.

  4. Mɔgɔya be cɛ nin na kojugo.

Former des verbes de processus à partir d’un adjectif + le suffixe de l’abstrait

bonya

grossir

gbiliya

alourdir

gboya

rendre désagréable

janya

grandir

nɔgɔya

faciliter

misɛnya

émietter

surunya

raccourcir

juguya

rendre méchant

kalaya

chauffer

dɔgɔya

diminuer

diya

rendre agréable (doux)

fisa

préférer, rendre meilleur

Proposez quatre phrases avec ces mots

Réponses
  1. i be se ka kalan nɔgɔya n bolo.

    • a bena feerefɛn sɔngɔ jigi n ye.

    • a bena dɔ bɔ sɔngɔ la ne ye

  2. an bena bon kalaya

  3. adamadenw ka kan ka o balemaw bonya

  4. jagokɛlaw tɛ sara

  5. sanji be lɔgɔ gboya

NYININGALI NINUGU JAABI

Je vais te poser un ensmble de questions (10 au moins) que tu devras repondre de facon pragmatique.