SÉANCE 2 COURS DE DIOULA

KALENSEN FILANAN

Objectif : acquérir les « exigences » de la salutation et les appliquer au quotidien

Pour saluer on dit :

Tableau 1. Salutations
Moment de la journée Salutation Traduction Réponse homme Réponse femme

Le matin

I ni sɔgɔma

Bon matin (Bonjour)

Nba

Nse

A midi

I ni tere

Bon midi (Bonjour)

Nba

Nse

Le soir

I ni wula

Bonsoir

Nba

Nse

La nuit

I ni su

Bonne nuit

Nba

Nse

.

Moment de la journée Question Traduction Réponse Traduction

Général

Hɛrɛ bɛ ?

Ça va ? Avez-vous passé la nuit en paix ?

Hɛrɛ (dɔrɔn)

Ça va

Dans la journée

Hɛrɛ sira ?

Vous passez une bonne journée ?

Hɛrɛ (dɔrɔn)

Ça va

Le soir

Hɛrɛ terenna

Avez-vous passé la journée en paix ?

Hɛrɛ (dɔrɔn)

Ça va

Dans la nuit

Hɛrɛ terenna?

Avez-vous passé la journée en paix ?

Hɛrɛ (dɔrɔn)

Ça va

1. REVISION DES POINTS DE LA SALUTATION EN DIOULA

1.1. Dialogue

Yusu

I ni sɔgɔma Mahamane : N ba, hɛrɛ sila wa ?

Yusuf

Hɛrɛ, i ka kɛnɛ wa? Mahamane : hɔn-hɔn, n ka kɛnɛ, ile do ?

Yusuf

N ka kɛnɛ. Allah ye bi diya/nɔgɔya

Mahamane

Amina.

Tableau 2. Pratique : Appliquer cette « formule exemple » aux différentes périodes et contexte.

I ni tere

I ni baara

I ni kongo

I ni wula

i ni gba

I ni su

i ni kɔ

LECON 2 : FAISONS CONNAISSANCE

Objectif : Etablir le contact avec un inconnu.

Dialogue introductif

Youssouf

I ni sɔgɔma

Coulibaly

N ba, i ni sɔgɔma Youssouf: I ka kɛnɛ wa ?

Coulibaly

hɔn-hɔn, n ka kɛnɛ, ile do ?

Youssouf

Ne ka kɛnɛ kosɔbɛ. Hakɛ to n balenmancɛ, i tɔgɔ ye di?

Coulibaly

N tɔgɔ ye Coulibaly, ile do ?

Youssouf

Ne tɔgɔ ye Yusuf, i jamu ?

Coulibaly

Ne jamu ye BOYD, ile do ?

Youssouf

Ne jamu ye DIARRA. I bɛ bɔ min ?

Coulibaly

Ne bɛ bɔ… la, ile do ?

Youssouf

Ne bɛ bɔ Kɔdiwari. I bɛ bɔ… mara jumɛn na?

Coulibaly

N bɛ bɔ… mara la. Ile bɛ bɔ kɔdiwari mara jumɛn na?

Youssouf

N bɛ bɔ « gbɛkɛ » mara la. Allah ye bi diya

Coulibaly

Amina. K’an bɛ

Youssouf

K’an bɛ Coulibaly

Exercice de substitution

Remplacez le pronom « I » par des groupes de mots dans les phrases suivantes : Cinq groupes de mots par phrases

  1. I bɛ bɔ min?

  2. I ka kɛnɛ wa ?

  3. I jamu?

Exercice de traduction

Phrases à traduire

  1. Je m’appelle Moussa

  2. Comment s’appelle le frère de ton ami

  3. Comment va ta mère ?

  4. Je viens de la France

  5. De quelle région de la France viens-tu ?

  6. Et ton prof, il vient de quelle pays (il est de quelle nationalité) ?

  7. Quelle est le nom (de famille) de ton ami ?

  8. Mon chat se porte très bien

  9. Comment va le père du grand frère de Aminata

  10. Le chauffeur de mon frère vient du Ghana

Traduction
  1. N tɔgɔ be Moussa

  2. I teri badencɛ tɔgɔ be di ?

  3. I bamuso ka kɛnɛ wa ?

  4. N be bɔ fransi. . .

  5. I ya lakolifa don, a be bɔ jumɛn jamana ?

  6. I teri jama be di?

  7. N ya jakuma ka kɛnɛ kosɔbɛ.

  8. Aminata kɔrɔcɛ facɛ ka kɛnɛ wa ?

  9. N badencɛ sofericɛ be bɔ Ghana.

Emploi des locutions « OUI », « NON »

Oui

ɔn-hɔn (variante dans la sous-région : Awɔ)

Non

ɔn-ɔn (variante dans la sous-région : Ayi )

  • Répondez par « OUI » ou par « NON » à ces questions

Sous la forme négation,

  • « ye » devient « tɛ » sans que la structure ne connaisse un véritable changement ;

  • « bɛ » devient tɛ

  • « Ka » devient ma

Exemples :

  1. Question: I tɔgɔ ye Moussa wa?

    Reponse: ɔn-ɔn, n tɔgɔ tɛ Moussa, N tɔgɔ ye Coulibaly

Questions

  1. I bɛ bɔ Mali la wa?

  2. I tɔgɔ ye François wa?

  3. I furumuso tɔgɔ ye Aicha wa?

  4. I denmuso jamu ye sow wa?

  5. I ya kalanfa tɔgɔ ye Amadu wa?

  6. Ile bɛ bɔ kɔdiwari wa?

  7. I bangebagaw bɛ bɔ Faransi wa ?

Réponses
  1. ɔn-ɔn, n tɛ bɔ Mali la, n bɛ bɔ Canada.

  2. ɔn-ɔn, n tɔgɔ tɛ François, n tɔgɔ ye Kelly.

  3. ɔn-ɔn, n furumuso tɔgɔ tɛ Aicha.

  4. ɔn-ɔn, n denmuso jamu tɛ Sow, n denmuso jamu bɛ Awa.

  5. ɔn-ɔn, n ya kalanfa tɔgɔ tɛ Amadou, a tɔgɔ ye Yusuf.

  6. ɔn-ɔn, ne tɛ bɔ Kɔdiwari, ne bɛ bɔ Canada.

  7. ɔn-ɔn, n bangebagaw tɛ bɔ Faransi, O bɛ bɔ Canada.

Prochain cours : Approfondissement des points de la présentation avant le cours sur l’emploi des verbes « ETRE » et « AVOIR » en Dioula