SÉANCE 13 COURS DE DIOULA

1. LES COMPARATIFS DE SUPERIORITE

Les rapports de supériorité traduits par « katimi…kan » ou « ni…ye »

➢ Exemples avec « Katimi…kan »

  1. Penda ka bon katimi Diarra kan

    Penda est grosse que Diarra.

  2. Madu ka jan katimi Musa kan

    Madou est grand que Moussa

  3. Wari bε Siriki boro katimi Amadu kan

    Siriki a l’argent (est riche) qu’Amadou

  4. Coulibaly ka jan katimi Yusuf kan

    Coulibaly est grand que Youssouf

  5. Buakekaw ka nyi katimi Abidjankaw kan

    Les habitants de Bouaké sont gentils que les Abidjanais

➢ Exemples avec « ni… ye »

  1. Ali bɛ baarakɛ ni bese ye

    Ali travaille avec la machette

  2. Siriki taga la ni a dɔgɔmuso ye.

    Siriki est parti avec sa petite sœur

  3. Donsocɛ ka sogo faga ni marifa ye

    Le chasseur a tué l’animal avec un fusil

  4. N bɛ sɛbɛli kɛ ni biki ye.

    J’écris avec un bic

  5. Aïcha ka kafe min ni sisɛfan yiranni ye

    Aïcha a pris son café avec des omelettes

1.1. LES COMPARATIFS D’EGALITE

Les relations d’égalité traduites par « fila bɛɛ » ou « ye kelen ye »

➢ Exemples avec « fila bɛɛ »

  1. Penda ni Diarra fila bɛɛ ka bon

    Penda et Diarra sont tous deux gros

  2. Madu ni musa fila bɛɛ ka jan.

    Madou et moussa sont tous deux grands

  3. Wari bε Siriki ni Amadou fila bɛɛ boro/fɛ.

    Siriki et amadou sont tous deux riches

  4. Coulibaly ni Youssouf fila bɛɛ hakili ka di

    Coulibaly et Youssouf sont tous deux intelligents

  5. Cɛ nin ni a muso fila bɛɛ ka jugu

    Ce monsieur et sa femme sont tous deux méchants

  6. O fila bɛɛ ka nyi

    Ils sont tous deux gentils

➢ Exemples avec « ye kelen ye »

  1. Penda ni Diarra bonya ye kelen ye.

    Penda et Diarra ont la même forme

  2. Madu ni musa janya ye kelen ye.

    Madou et Moussa ont la même taille

  3. Siriki ni Amadu sanjida ye kelen ye.

    Siriki et Amadou ont le même âge

  4. Madu n’a dɔgɔcɛ ye kelen ye

    Madou et ses frères ont les mêmes amis

  5. Madu n’a dɔgɔcɛw jogo ye kelen ye

    Madou et ses petits frères ont les mêmes comportements

1.2. EXERCICE

Traduire:

  1. Aminata est grande que l’amie d’Aicha.

  2. La sœur d’Amidou est âgée que notre professeur

  3. Ali et moi avons la même taille

  4. Penda a la même forme que ses amies

  5. Siriki et son frère ont le même comportement

  6. Salimata est gentille que toutes les femmes d’ici

  7. Ce monsieur est grand que Madou

  8. Le riz est doux que le maïs

  9. Ses enfants ont tous la même taille

  10. Ces mangues sont douces que celles d’hier

  11. Les femmes aiment le poulet que les hommes

  12. Les africains savent danser que les européens

  13. Il aime sa seconde épouse que la première

  14. Les enfants de la ville parlent mieux le Dioula que leurs parents

2. LE DICOURS REPORTE EN DIOULA

Les discours reportés sont des discours qui sont rapportés par des personnes autres que celui (ceux) qui les a (ont) produites. En dioula de Côte d’Ivoire, ces phrases se présentent sous les formes suivantes :

  1. Madu ko : « sini, n bɛna samara san » (discours non reporté : DNR)

  2. Madu ko a bɛna samara san sini (discours reporté : DR)

  3. Merete ko : « n dencɛ ma kɛnɛ » ! (DNR)

  4. Merete ko a dencɛ ma kɛnɛ (DR)

  5. Ali ko: « an ya lakɔlifa bɛ sikɛrɛti min » (DNR)

  6. Ali ko a ya lakɔlifa bɛ sikɛrtɛti min (DR)

  7. Aminata ko: « Madu, i tɛna bɔ bi wa? » (DNR)

  8. Aminata ka Madu nyiniga n’a tɛna bɔ bi (DR)

  9. Yusuf ko : « Sali, i kɔrɔcɛ bɛ so kɔnɔ wa? » (DNR)

  10. Yusuf ka Sali nyiniga n’a kɔrɔcɛ bɛ so kɔnɔ (DR)

2.1. EXERCICE:

Mettre ces phrases à la forme directe et non reporté

  1. Coulibaly ko: Youssouf, an bɛna kalan kɛ lon jumɛn?

  2. Youssouf ko: an ka kan ka taga Bouaké

  3. Alimata ko : kunu n tun ma kɛnɛ

  4. A dɔgɔcɛ ko: sanji ben na Abidjan bi

  5. Limamu ko: silamanw, a ka kan ka seli so kɔnɔ sabu Coronavirus bɛ jamanan kɔnɔ

  6. Birahima ko: denminsew ma kan ka o bangebagaw dɔgɔya

  7. Penda ko: su ko la, n tɛna se ka nan bi

  8. Amidou ko : nyina, n bena mobili san

  9. Siriki ko: sufɛ yala ma nyi, an tɛna bɔ sufɛ

  10. Adama ko : n ka bamanankan kalan Bamako