SÉANCE 10 COURS DE DIOULA

1. L’USAGE DE « TUN » POUR MARQUER L’IMPARFAIT OU L’UNE DE SES DERIVES

« Tun » placé avant un auxiliaire (« bɛ », « tɛ », « ka », « ma », « ye…ye ») traduit d’une certaine façon l’imparfait ou l’une de ses dérivés en Dioula de Côte d’Ivoire.

Ci-dessus les exemples de phrases construites avec « tun »

1.1. Cas 1 : dans les différents contextes du verbe « être »

Tableau 1. Exemple : contexte de la présentation

San timinin, n tun ye kelly ya lakolifa ye

L’année dernière, j’étais le Professeur de Coulibaly

Fɔlɔfɔlɔ, a tun ye sɛnɛnkɛla ye

Avant, il était cultivateur

Kalo timinin, Youssouf tun ye n siginyɔgɔn ye

Le mois dernier, Youssouf était mon voisin

Mahamane tun ye Alidou tericɛ ye

Mahamane était l’ami de Alidou

Birahima tun ye saga feerela ye Bouake

Birahima était vendeur de mouton à Bouaké

N tun tɛ Madou ya sofɛricɛ ye

Je n’étais pas le chauffeur de Madou

Coulibaly tun tɛ Youssouf tericɛ ye

Coulibaly n’était pas l’ami de Youssouf

Kalo timinin, Kadi tun yɛ Moussa muso ye fɔlɔ

Le mois dernier, Kadi n’était pas encore la femme de Moussa

San timinin, a facɛ tun tɛ minisiri ye

L’année dernière, son père n’était pas Ministre

Cɛ nin tun tɛ an baarakɛnyɔgɔn ye

Ce monsieur n’était pas notre collegue/Collaborateur

Tableau 2. Exemple : contexte de la localisation

Lɔgɔkun timinin, n tun bɛ Abidjan

La semaine dernière, j’étais à Abidjan

Fɔlɔfɔlɔ, a tun bɛ Jamanan wɛrɛ/gbɛrɛ

Avant, il était/vivait dans un autre pays

Kunu sufɛ, Youssouf tun bɛ so kɔnɔ

Hier nuit, Youssouf était à la maison

Bi sɔgɔma, Mahamane tun bɛ à ya baarakɛyɔɔrɔ la

Mahamane était à son lieu de travail

Bi terefɛ, Birahima tun bɛ misiri la

Birahima était à la mosquée

Kunu, n tun tɛ so kɔnɔ

Hier, je n’étais pas à la maison

San timinin, Coulibaly tun tɛ Kɔdiwari

L’année dernière, Coulibaly n’était pas en Côte d’Ivoire

Kalo timinin, Kadi tun tɛ ni a cɛ ye

Le mois dernier, Kadi n’était pas avec son mari

San timinin, fen nin tun tɛ yan

L’année dernière, cette chose n’était pas ici

Bi, Moussa tun tɛ baarakɛyɔɔrɔ la

Aujourd’hui, Moussa n’était pas au travail

Tableau 3. Exemple : contexte de la qualification, des attributs

San timinin, n tun ka bon

L’année dernière, j’étais gros

Fɔlɔfɔlɔ, Mariam tun ka jugu

Avant, Mariam était méchante

Den nin tun ka surun

Cet enfant était court

Mahamane tun ka nyi ni bɛɛ ye

Mahamane était gentil avec tout le monde

Birahima tun cɛ ka nyi

Birahima était beau

Fɔlɔfɔlɔ, a tun ma bon

Avant, il n’était pas gros

San timinin, Coulibaly tun ma jugu

L’année dernière, Coulibaly n’était pas méchant

Kalo timinin, mangorow tun ma di

Le mois dernier, les mangues n’étaient pas douces

San timinin, fen nin tun ma dɔgɔ

L’année dernière, cette chose n’était pas petite

Kunu wulafɛ, Moussa tun ma kɛnɛ

Hier soir, Moussa n’était pas malade

1.2. Cas 2 : dans les différents contextes du verbe « avoir »

Tableau 4. Exemple : Posséder un bien matériels, disposer d’une influence sur ce qu’on possède

San timinin, wari tun bɛ Moussa bolo

L’année dernière, Moussa avait de l’argent

Mobili tun bɛ a facɛ bolo

Son père avait une voiture

Fɔlɔfɔlɔ, den tun bɛ cɛ nin bolo

Avant, cet homme avait des enfants

San timinin, foyi tun tɛ Mahamane bolo

L’année dernière, Mahamane n’avait rien

Salon, mobili tun tɛ n ya lakolifa bolo

L’année dernière, mon prof n’avait pas de voiture

Fɔlɔfɔlɔ, lu tun tɛ a bolo

Avant, il n’avait pas de concession (maison)

Tableau 5. Exemple : Possessions inaliénables, expressions de sentiments, de sensation….

Kunu, kɔngɔ tun bɛ cɛ nin na

Hier, cet homme avait faim

San timinin, banan jugu tun bɛ Moussa la

L’année dernière, Moussa avait une grave maladie

Kunu sufɛ, funteni tun bɛ Mahamane denmuso la

Hier nuit, la fille de Mahamane avait chaud

San timinin, teri tun tɛ Moussa la

L’année dernière, Moussa n’avait pas d’ami

Foyi tun tɛ a dencɛ la

Son fils n’avait rien

1.3. Cas 3 : « tun » placé avant l’auxiliaire de « l’Habituel »

Fɔlɔfɔlɔ, Coulibaly tun bɛ dɔrɔ min

Avant, Coulibaly buvait de l’alcool (boisson alcoolisée)

San timinin, Ali tun bɛ maro sɛnɛn

L’année dernière, Ali cultivait du riz

Faransi, Youssouf tun bɛ lɛsogo domun

En France, Youssouf mangeait la viande de porc

A teri tun tɛ mɔgɔ fo

Son ami ne saluait pas les gens/personne

Bakari tun tɛ sanni kɛ yan

Bakari ne faisait pas ses achats ici

Salon, Youssouf tun tɛ baara kɛ Abidjan

L’année dernière, Youssouf ne travaillait pas àAbidjan

1.4. Cas 4 : « tun » placé avant l’auxiliaire du « progressif »

Coulibaly tun bɛ dɔrɔ min na

Avant, Coulibaly était en train de boire de l’alcool

Ali tun bɛ maro sɛnɛn na

Ali était en train de cultiver du riz

Youssouf tun bɛ lɛsogo domun na

Youssouf était en train de manger du porc

A teri tun tɛ ji min na

Son ami n’était pas en train de boire de l’eau

Bakari tun tɛ sanni kɛ la

Bakari n’était pas en train de faire des achats

1.5. Cas 5 : « tun » placé avant l’auxiliaire du « l’éventuel »

Coulibaly tun bɛna dɔrɔ min…

Coulibaly allait boire de l’alcool…

Ali tun bɛna maro sɛnɛn…

Ali allait cultiver du riz…

Youssouf tun bɛna lɛsogo domun…

Youssouf allait manger du porc…

A teri tun tɛna ji min…

Son ami n’allait pas boire de l’eau…

Bakari tun tɛna sanni kɛ yan…

Bakari n’allait pas faire des achats ici…

1.6. Cas 6 : « tun » placé avant l’auxiliaire de l’accompli « passé »

Kunu, n tun ka samara san Ali fɛ

Hier j’avais acheté des chaussures chez Ali

Penda tun ka a terimuso blasira

-

Penda avait accompagné son amie

N muso tun ka baara sɔrɔ

-

Ma femme avait obtenu du travail

A teri tun bori la

Son ami avait fui

Bakari tun taga la Bouaké

Bakari était allé à Bouaké

Kun lakolifa tun ma baranda san

Hier, le Prof n’avait pas acheté de banane