Lɔnniya

1. Lɔnniya / L’instruction

Lɔnnin ye kɔlɔn le ye, dan tɛ min na.

L’instruction est un puits qui n’a pas de fond.

Deregenin kan ba

Le boubou est petit et l’ouverture pour la tête trop large.

Cɛ tan bɛ fani min karan, cɛ tan b’a bɔrɔtɔ, o fani tɛ karan ka ban ka ye.

Un habit cousu par dix hommes, et à nouveau déchiré par dix autres, on aura jamais fini de coudre cet habit.

Ni san ka pɛrɛn bɛɛ b’a kun le mina

Quand le tonnere gronde, c’est sa propre tête que chacun protège

Dugukolo nyuman bɛɛ tɛ sɛnɛkɛyɔrɔ ye.

Toutes les bonnes terres ne sont pas cultivables

Fagama jo n’a jalaki bɛɛ ye a jo ye.

Qu’il ait tort ou raison, le chef a toujours raison.

Ni fientɔ ko san finna, i b’a sɔrɔ a bɛ dɔɔni yera.

Si l’aveugle dit que le ciel est sombre, c’est qu’il voit un peu.

Sisɛ tɛ se ka ban dugutaga ma.

Le poulet ne peut pas refuser d’aller en voyage.

Dɔ ta sonzani ye dɔ ta sama ye.

Un lapin chez certains vaut un éléphant chez d’autres.

N’i bɛ borira ko su bɛna ko i ra, n’i benna ka i woto kari, dugu bɛna gbɛ i ra.

Si tu cours pour arriver avant la nuit, si tu tombes et te casse la jambe,tu arriveras après la nuit.

Ni basa ku ma tigɛ a tɛ dinga yɔrɔ lɔn.

Tant qu’on ne coupe la queue du margouillat, il ne saura pas où est son trou.

Sogotigi le bɛ tasumatigi yɔrɔ ɲini.

C’est celui qui a la viande qui cherche celui qui a le feu.

Kasi ni ɲaji tɛ lɔn sanji jukɔrɔ.

On ne reconnait pas des pleurs et des larmes sous la pluie.

Wɔsi tɛ lɔn sanji jukɔrɔ.

Si tu transpires sous la pluie, on ne le saura pas.

Mɔgɔ tɛ to ko ra k’a diya lɔn.

On ne sait pas le goût d’une chose tant qu’on est dedans.

Mɔgɔ tɛ ko diman dabla gbansan.

Quand on arrête de faire quelque chose qu’on aimait, il y a une raison.

Mɔgɔ denmisɛnman bɛ lɔgɔkurun min ɲini, i cɛkɔrɔbaraman bɛ ja o le ra.

Le morceau de bois que tu as cherché pendant dans ta jeunesse, c’est avec ça que tu te chauffes dans ta viellesse.

Bala sara, ka bala wɛrɛ sa, ni jugunin tɛ ɲamɔgɔden ye, dugutigiya sera a yɛrɛ ma sa dɛ !

Un porc-pic est mort, un autre porc-pic est mort, si le hérison n’est pas un batârd, c’est lui qui doit être le chef de village maintenant.

Tɔri n’a kɔnɔfɛn bɛɛ ye duga ta ye.

Le crapeaud appartient au vautour, avec tout ce qu’il contient .

Jugunin n’a kɔnɔfɛn bɛɛ ye duga ta ye.

le hérisson appartien au vautour, avec tout ce qu’il contient

N’i k’a ye ko tɛgɛcira sangafobaga ɲa kan, i b’a sɔrɔ a k’a da don cɛntakokuma ra le.

Quand tu vois qu’on giffle celui qui est venu saluer aux obsèques, c’est qu’il s’est mêlé aux problèmes d’héritage.

Ni sula boro dɛsɛra zaban min ma, a b’a fɔ ko o kumunin lo.

Quand le singe ne peut pas atteindre la pomme sauvage il dit que ce fruit là est acide.

Ni juru bɛ so sen na, fali b’a dan bori ra.

Si le cheval a la corde au pied, même l’âne peut courir plus vite que lui.

Mɔgɔ tɛ to kɔlɔn kɔnɔ ka i bencogo ɲa fɔ.

On ne peut pas rester au fond d’un puits et expliquer comment on est tombé dedans.

N’i k’a ye ko tasuma bɛ ji gban, fɛn le bɛ o fla ni ɲɔgɔn cɛ.

Si le feu chauffe l’eau, c’est parce qu’il y a quelque chose entre les deux.

Min bɛ fɔ waraba su kunna, o tɛ fɔ a ɲanaman kunna.

C’est qu’on dit près du cadavre du lion on ne peut pas dire cela près de son vivant.

Fa tɛ ɲɛbɛrɛ ra ko a bɛ taga dondokɔrɔnin fo sɔgɔma.

Le cafard n’est pas fou pour se permettre d’aller saluer le coq le matin.

Ni kɔnɔboritɔ ko dugu taranna, i b’a sɔrɔ kɔnɔbori tɛ can ye le.

Si celui qui a la diarrhée dit que la nuit est trop avancée pour sortir, c’est qu’il n’a pas vraiment la diarrhée.

Ni ba tɛ mɔgɔ min fɛ, i b’i mamamuso sin min.

Celui qui n’as plus de mère, tête le sein de sa grand-mère.

N’i k’a fɔ i sɔn ma ko “ n’kɔnɔ yan, ” n’i mɛnna a b’i sɛgɛrɛ.

Si tu dis à ton caractère: "Attends moi ici!" si tu dures trop il va te rejoindre.

Mɔgɔ bɛ jɔn tu dɔ ra, nka i sirifu bɛ bɔ a ra.

Tu peux mépriser une forêt, mais il y aura suffisament de lianes dedans pour t’attacher.

So nyuman bɛɛ tɛ mɔgɔ siyɔrɔ ye.

Toutes les belles maisons ne sont pas pour y passer la nuit.

Sonzannin bɔra fali fɛ, nka a den tɛ.

Le lièvre ressemble à l’âne, mais il n’est pas son fils.

Kun tɛ ci kuntigi yɛrɛ kɔ!

On ne peut pas caser la tête en l’absence de son propriétaire.

Nin muso cɛ kaɲi! A jogo ka ɲi, a cɛ ɲininka fɔlɔ dɛ!

Ah! Cette femme est belle! Elle a un bon caractère! Pose la question à son mari d’abord.

N’i k’a mɛn ko ne ɲɔgɔn siyɛntabaga tɛ, i sen fla bɛ dugu ma le.

Pour être le meilleur lutteur, il faut d’abord avoir ses deux pieds à terre.

Nin ka di, nin ka gbo, totasa fla le bɛ mɔgɔ bla o fɔ ra.

C’est quand tu as deux plats devant toi que tu peux dire: "Ceci est bon! Ceci est mauvais!"