Jususuma ani sabari

1. Jususuma ani sabari / Tranquillité et patience

N’i ma ba tigɛ ban, i kana banba neni.

Si tu n’as pas encore traversé le fleuve, n’insulte pas le crocodile.

Wɔlɔnin ma kuru ban, kiri kɔnɔntɔn!

La perdrix ne couve pas encore, et déjà neuf oeufs!

N’i k’a mɛn ko :“N’tɛ muso kan mɛn,” i ni muso le ma si.

Si tu dis que tu n’écoutes pas les femmes, c’est que tu n’as pas passé la nuit avec une femme.

N’i ka basa jannin ye, a su lo.

Dès que tu vois le margouillat sur le dos, c’est qu’il est mort.

Mɔgɔ tɛ se ka to bagamin na ka yɛrɛko.

On ne peut pas boire la bouillie et rire en mêm temps.

Dɛgɛminbaga da kurunin lo, nka a diminin tɛ.

Le buveur de dégué a la bouche bien fermée, mais il n’est fâché

N’i k’a ye ko dugu diyara, dɔ le ye naloman ye.

Si tu vois que le village est interessant, c’est que quelqu’un est sot.

N’i ka dunuɲa sobagirin, i na ban k’a nɔnzitagama.

Si tu promènes le monde au grand galop tel un cheval tu finiras par le promener à pas hésitant tel un caméléon.

Ni hakɛ mɛɛnna, i b’a sɔrɔ a tagara bere kɛnɛ le tigɛ.

Si l’offense tarde à être punie, c’est qu’elle est allée chercher un bâton frais.

N’i ka dunuɲa yaala, n’i ma fɛn sɔrɔ, i n’a fɛn lɔn.

Si tu promènes le monde, même si tu ne trouves rien, tu sauras bien des choses.

N’i ka simanjugu dan, n’a ma falen i ɲana, a bɛ falen i den ɲana.

Si tu sèmes le mauvais grain, s’il ne germe pas en ta présence, il gemera en présence de ton fils.

N’i ka i den tɔgɔla ko “baba kumandan”, i bɛna lɛnpo sara a ye.

Si tu nommes ton fils "Monsieur le commendant" tu vas toi même lui payer l’impôt.

N’i ka i ta wurujugu faga, dɔ ta b’i kin.

Si tu tues ton chien méchant, celui d’un autre va te mordre.

N’i ka i tericɛ ta derege ye i jugu kan na, aw farantuma le sera.

Dès que tu vois ton ennenmi s’habiller avec la chemise de ton ami, c’est que votre amitié est arrivée a son terme.

N’i ka tuganin ye a ka duga fa neni, a jatigicɛ ye kɔnɔsogolon le ye.

Si tu vois que la tourterelle insulte le vautour, c’est qu’elle a l’autruche comme tuteur.

N’i ka ji kɛ naloman kun kolon kɔnɔ, a b’a susu.

Si tu mets de l’eau dans un mortier pour le sot, il va piler.

N’i ka jebagatɔ ta nanji min, n’i ma fɔ den bɔra a fa fɛ, i n’a fɔ a bɔra a ba fɛ.

Si tu bois la sauce de la femme qui vient d’accoucher, ou tu diras que l’enfant ressemble à son père, ou tu diras qu’il ressemble à sa mère.

N’i ka ko kɛ sabaga ra, a bɛ sa n’a ye a kɔnɔ, n’i ka ko kɛ mɔbaga ra, a bɛ mɔ n’a ye a kɔnɔ.

Si tu fais quelque chose au mourant, il mourras avec ça dans son coeur, si tu fais quelque chose à l’enfant, il grandira avec ça dans son coeur.

N’i k’a mɛn ko: "n’bonbonsi ka jan tasumafiyɛ ma”, a fiyɛbaga le bɛ i boro.

Quand tu dis que ta barbe est trop longue pour souffler sur le feu, c’est que tu as quelqu’un d’autre pour le souffler.

N’i ka dugulen ta filen sonya, i bɛna taga a fiyɛ yɔrɔ wɛrɛ le.

Si tu voles la flûte d’un autochtone, c’est que tu iras la jouer ailleurs.

N’i ko sigi ye diya, fɔ dɔ y’i la.

Pour que la cohabitation soit agréable, il faut que l’un se couche (en signe d’hummilité).

Ni jende ka yiri tigɛ, a kala b’a kɔrɔfɔ.

Quand la hache coupe l’arbre, la manche de la hache s’en plaint.

Jɛgɛ bɔra Zan ta jɔ ra, ka don N’Golo ta jɔ ra, a bɛɛ ye kelen ye.

Le poisson a quitté le filet de Pierre, pour entrer dans celui de Paul, tout est pareil.

Ni ji tun bɛ mɔgɔ gbɛ, kɔlɔnkɔnɔtɔri tun bɛ arabu ye.

Si l’eau pouvait rendre blanc, le crapeau qui vit dans le puits serait un arabe depuis.

Ni kɔnɔdimi kirisitigi yɛrɛ kɔnɔ k’a dimi, dɔwɛrɛ tɛ o ra, a ye daji kunu.

Si le maître des formules magiques a lui même mal au ventre, il n’y a rien d’autres que d’avaller sa salive.

Ni kuma tɛ i da, a fɔ :“ jɛgɛ bɛ ji ra !”

Si tu ne sais pas quoi dire, dis que le poisson vit dans l’eau.

Ni mɔgɔw ka i wele ko “Sama !” i kana a to i wele tuun ko “sonzan !”

Si les gens t’appellent " Eléphant!" ne leur donne pas l’occasion de t’appeller " Lapin!"