Hakiriyagabɔ

1. Hakiriyagabɔ / Prise de conscience

Hakiri tɛ dan, nka a bɛ kɔrɔsiyɛn.

On ne sème pas la sagesse, mais on en enlève les mauvaise herbes.

Hakiri le ye bɔrɔba tajuru ye.

La sagesse est la corde par laquelle le gros sac lourd se prend.

Hali ni lonancɛ ɲakiri bonya ka borokuru bɔ, dugulen fiyentɔ ka fisa n’a ye.

Même si l’oeil de l’étranger est gros comme un poing, l’autochtone aveugle voit mieux que lui.

Mɔgɔ saba bɛ dunuɲa ra minw tɛ fɛn sɔrɔ: jeli bobo, donso sɔgɔsɔgɔtɔ, karanmɔgɔ aladaribari.

Il ya trois hommes dans le monde qui ne seront jamais riches: le griot muet, le chasseur qui tousse, le religieux qui ne prie pas.

Hali n’i jugu ye sonsan ye, a lɔn ko a bɛ bori.

Même si ton ennemi est un lièvre, reconnais au moins qu’il sait courir.

Hali n’i ma fa to ra, n’i ka miiri i sigituma ma, i bɛ wuri.

Même si tu n’es pas rasasié, quand tu penses depuis le moment où tu manges, tu dois te lever.

N’i woroden kɛra sa ye, i b’a siri i yɛrɛ cɛ ra le.

Si ton fils est un serpent, il faut en faire une ceinture autour de toi.

Hali n’i ka fagobagatɔ bla turubara le kɔnɔ, a koyokoyonin bɛ bɔ.

Même si tu mets le fainéant dans une boite de pommade, il en sortira le corps sec.

Ta bɛ ele bonbosi ra, ta bɛ i brancɛ bonbosi ra, fɔ hakiri le ye sɔrɔ o ko ra.

Ta barbe est en feu, la barbe de ton beau père est en feu, Il faut beaucoup de sagesse ici.

Hali n’i ka i kinbiri gban ka bagabagabɔbaga fo, o tɛ dɔ bɔ sisɛ sɔngɔ ra.

Même si tu te mets à genoux pour saluer l’éléveur de poule qui cherche les termites pour ses poules, cela ne va pas diminuer le prix des poulets.

Hali ni wari tɛ i fɛ, sanin tɛ i fɛ, ni i ni mɔgɔw bɛ ɲɔgɔn fɛ, i jigimafara.

Même si tu n’as pas d’argent, tu n’as pas d’or, si tu vis avec les hommes, tu es heureux!

I bɛ cɛ dɔ ta k’a ben, nka a dugumatereke tɛ kun i ra.

Tu peux terrasser un homme, mais perdre la vie en voulant le maintenir à terre.

I bɛ mɔgɔ dɔ jɛn muru, ka na muru n’a kala bɛɛ di dɔwɛrɛ ma.

Tu refuses de donner le couteau à quelqu’un mais tu donnes et le couteau, et sa manche à un autre.

O bɛ den min bugɔ jɛgɛjalanɲimin kosɔn, ni o kasitɔ b’a da sin baji ma, o tɛ jɛgɛjalanɲimin dablakan ye.

L’enfant qu’on frappe parce qu’il mange du poisson séché, si ce dernier pleure en dirigeant sa bouche vers le fleuve, ce n’est signe qu’il veut arrêter de manger le poisson séché.

N’i boro ka i don ko ra i bɛ bɔ, n’i sen ka i don i bɛ bɔ, nka n’i da ka i don i tɛ bɔ.

Si ta main te met dans une affaire, tu peux t’en sortir, Si ton pied te met dans une affaire, tu peux t’en sortir, mais si ta bouche te met dans une affaire, tu ne peux pas t’en sortir.

I kɛra dɛgɛsusukolonkalan ye, i kun gbɛra, i ma mugu domu.

Tu es devenu comme le pilon qui a pilé le dégué, ta tête est blanche, mais tu n’as mangé de farine.

I ma min fɔ i talonyɔrɔ ra, ka na o fɔ i benyɔrɔ ra.

Ce que tu n’as pas dit là où tu as trébuché, il ne faut pas le dire là où tu es tombé!

N’i ka mɛn ko: "n’ta juru bɛ banbandennin na", i k’a layɔrɔ kelen le lɔn.

Si tu dis que le petit caïman te doit, c’est que tu sais bien où il se couche .

N’i ka bon dɔ tuba wuri ka taga a biri dɔwɛrɛ kunna, n’a ma bonya a ma, a bɛ dɔgɔya a ma.

Si tu enlèves le toit d’une maison pour aller le mettre sur une autre, il sera ou trop large, ou trop étroit.

N’i ka daga ta k’a lase i kinbirikun na, Ala b’a lase i kun na.

Si tu prends la marmite et la mets sur les genoux, Dieu t’aidera à la mettre sur la tête.

N’i ka fɛn min ye a bɛ tagama surugu kɔ fɛ su fɛ, a den lo.

Ce que tu vois marcher derrière l’hyène la nuit, c’est son petit.

N’i ka i den wele ko sama, a bɛ yiri fɔlɔ min kari, o bɛ ben ele yɛrɛ le kan.

Si tu appelles ton fils " Eléphant", le premier arbre qu’il va faire tomber, tombera sur toi même.

N’i ka tɔgɔ min la i ta wuru ra, bɛɛ b’a wele o le ra.

Le nom que tu donnes à ton chien, c’est par ce nom que tous vont l’appeler.

N’i ka i yɛrɛ kɛ fiyentɔ ta dɔnkirilaminabaga ye, a bɛ gbara i ra.

Si tu te fais repondeur du chant de l’aveugle, c’est de toi qu’il va s’approcher.

N’i ka lagbɛrikɛbaga ye a bɛ kasira, a ma konyuman le ye lagbɛri ra.

Quand tu vois que le charlatan se met à pleurer, c’est qu’il n’a pas vu quelque chose de bon dans la divination.

I ta ye jɔncɛnin dɔ ye, nka a kɔnɔnɔkirisi tɛ i ta ye.

Un petit esclave peut t’appartenir, mais la formule magique qu’il connait ne t’appartient pas.